Sélectionner une page

Dans son Abécédaire de quelques idées reçues sur les Gilets jaunes, Yves Citton (Professeur de littérature et médias), mentionne à la lettre T:

Taxe Pollen. On croit démontrer l’incohérence des Gilets Jaunes en opposant leur refus des taxations (sur les carburants) à leurs demandes de davantage de services publics. Mais cette contradiction est sophistique. Les Gilets Jaunes savent très bien qu’il faut lutter contre l’effet de serre. Ils savent – plus ou moins obscurément – que des alternatives existent. Comme une « taxe pollen » qui, portant sur la circulation de l’argent plutôt que sur les revenus, prélèverait 3% sur toutes les transactions financières. Elle remplirait suffisamment les coffres de la puissance publique pour investir massivement dans l’éducation, dans la santé, dans l’écologie, et surtout dans la redistribution des richesses à travers l’instauration d’un revenu universel de haut niveau. Les Gilets Jaunes refusent la sous-traitance, ce qui est un excellent premier pas. Ils méritent qu’on élabore des propositions politiques alternatives et inventives, à la hauteur de leur refus.

Source: AOC (Paywall)